L’Hospitalisation à domicile (HAD) est une prise en charge médicale à part entière. Elle dépend donc fortement de la qualité de la coopération instaurée entre le médecin généraliste ou médecin traitant du patient et le médecin coordonnateur de la structure d’HAD en question. Rappelons alors le rôle et les prérogatives de chacun :

-     La demande d’HAD doit être faite par un médecin, hospitalier, libéral ou  médecin traitant du patient.

      Le médecin coordonnateur en   valide le principe en fonction du respect d’un certain nombre de critères : accord du patient, présence d’une personne « ressource » au domicile…  

Il est le lien entre la structure hospitalière responsable de l’HAD et le médecin traitant du patient. A ce dernier, ainsi qu’à l’ensemble des professionnels du dispositif, il apporte ses compétences, à travers notamment la mise à disposition de protocoles de soins ou de traitements spécialisés.

Il est disponible 24 heures sur 24 grâce à un système d’astreinte entre les différentes structures d’HAD de la ville.

Le médecin traitant garde un rôle essentiel et même central tout au long de l’hospitalisation à domicile de son patient : il reste le médecin réfèrent du patient.

A ce titre, il est en charge du suivi médical et des ajustements nécessaires du traitement du patient.

Les échanges entre ces deux acteurs clés débutent dès le premier jour au domicile avec une visite commune d’évaluation de la situation clinique patient et se poursuit tout au long de l’hospitalisation grâce à l’utilisation d’un dossier médical commun.

Diane FUZ, Médecin Coordonnateur HAD

Laissez un commentaire